jeudi 19 avril 2018

Puy-de-Dôme : St-Eloy-les-Mines (avril 2018) 4ème partie


Une aire cc avenante




L'intégralité de notre parcours :
Turenne (1ère partie)La Souterraine (2ème partie)Sainte-Sévère-sur-Indre (3ème partie)Saint-Éloy-les-Mines (4ème partie) ⇒ Châtel-Guyon (5ème partie) ⇒ Mozac (6ème partie) ⇒ Volvic (7ème partie) ⇒ Le Malzieu (8ème partie) ⇒ Séverac-le-Château (9ème partie)



Après notre passage à Culan qui était en fait la destination principale de cette balade, nous reprenons la route.
Nous arrivons à Saint-Eloy-les-Mines et un panneau signalant une aire cc nous rappelle qu'il serait temps de s'arrêter pour déjeuner. 
C'est l'occasion de découvrir une aire agréable en bord de lac. 


Capture d'écran Via Michelin et localisation de l'aire cc.





Stationnement et services sont gratuits.



Un déjeuner avec vue sur le lac.


Avant de reprendre la route, une courte balade aux alentours s'impose.



Puy-de-Dôme

Puy-de-Dôme




Puy-de-Dôme

Puy-de-Dôme


Puy-de-Dôme





Il est temps de repartir, il n'y a peut-être pas la même sérénité en plein été mais en ce début d'avril et le temps d'un déjeuner, l'endroit nous a bien plu.

Et côté tourisme, le choix est assez large (sport, culture, architecture, randonnée)  - cf. ICI

Cher : Culan



Notre village incontournable


2018

L'intégralité de notre parcours 2018 :
Turenne (1ère partie) ⇒ La Souterraine (2ème partie) ⇒ Sainte-Sévère-sur-Indre (3ème partie)  Culan  Saint-Éloy-les-Mines (4ème partie) ⇒ Châtel-Guyon (5ème partie) ⇒ Mozac (6ème partie) ⇒ Volvic (7ème partie) ⇒ Le Malzieu (8ème partie)  Séverac-le-Château (9ème partie)


Plutôt que d'ouvrir une page chaque fois, autant regrouper les quelques photos de Culan ici.

Ce n'est pas un village extraordinaire, non, juste un petit village sympathique comme l'on en trouve tant chez nous, sa seule particularité c'est qu'il est le pied-à-terre de notre rendez-vous annuel.

Les photos de cette année :










Encore un joli rendez-vous mais nous n'avons toujours pas pu visiter le château...il ne faut pas désespérer qui sait...peut-être l'an prochain ?

Culan 2016, c'est ICI
Culan 2017 c'est ICI

mercredi 18 avril 2018

Indre : Ste-Sévère-sur-Indre (mars 2018) 3ème partie


Dans l'objectif de Tati




L'intégralité de notre parcours :
Turenne (1ère partie) La Souterraine (2ème partie) Sainte-Sévère-sur-Indre (3ème partie) Saint-Éloy-les-Mines (4ème partie) Châtel-Guyon (5ème partie) Mozac (6ème partie) Volvic (7ème partie) Le Malzieu (8ème partie) Séverac-le-Château (9ème partie)



Nous arrivons fort tard à SAINTE-SÉVÈRE-SUR-INDRE, le temps de nous poser discrètement sur le parking gratuit qui nous est réservé et nous filons découvrir le village.

Ce dernier doit son nom à celui de la jeune abesse Sévère, venue y fonder un monastère au VIIème siècle.






Nuit calme si ce n'est quelques gouttes venues s'écraser sur le toit et qui récidivent à notre réveil.
La partie du parking réservée aux cc, jouxte le boulodrome derrière lequel se trouvent tous les conteneurs pour "verres" "papiers"... En face, un petit plan d'eau vide de canards ou autres volatiles...


Capture d'écran Via Michelin et localisation du parking cc et de l'aire de services.




...et guère plus loin, l'aire de services gratuits avec eau et électricité (une seule prise).
Coordonnées GPS :  N 46°29'13.9272''  E 2°4'18.012''  (données Park4Night) sur la Place du Champ de Foire.


Parapluie et poncho de pluie, nous voilà équipés pour braver le ciel et faire un tour.
Nous passons devant le "Relais du Facteur" anciennement l' "Écu de France". Cette bâtisse du XVème siècle, permettait aux cochers et voyageurs de se restaurer et dormir le temps d'une étape et aux chevaux de se reposer entre deux courses.





Au haut de la rue, nous arrivons à l'église Sainte-Sévère édifiée au XIXème siècle. 





La sobriété est de mise. Seulement quelques sculptures en haut des chapiteaux et des vitraux finement travaillés, aux couleurs subtiles donnent à l'ensemble une belle harmonie.





Sainte Jeanne d'Arc

Sainte Anne






Saint Philippe

Saint Louis

Saint Simon










Du château médiéval, ne subsiste que le donjon du XIIIème siècle, en grande partie tronqué.


Un panneau nous plonge dans la littérature française avec celle qui a été une de nos grandes romancières du XIXème siècle. Nous sommes ici sur les terres dont George Sand a chanté les louanges, dont elle a tant décrit le charme campagnard des chemins, lacs, prés et forêts dans nombre de ses romans.






Une idée de balade assez tentante pour pénétrer l'univers de "La petite Fadette" ou de "La mare au diable" !
Il va me falloir étudier un circuit autour des lieux emblématiques, chers à cette grande dame en vue d'un prochain séjour berrichon :


Nous rejoignons la Place du Marché au milieu de laquelle trône la halle bâtie en 1696.

Indre

Indre




Dans un angle de la place, se trouve la "Maison de Jour de Fête" que nous regrettons de ne pouvoir visiter car elle est fermée ce matin. Une immersion dans l'univers de Jacques Tati nous aurait bien plu, dommage !


Indre

Indre



Allez, je vous aide !

"Réfugié pendant l'Occupation près de Sainte-Sévère, Jacques Tati (1907-1982), travaille au scénario de son premier long métrage Jour de Fête.
En mai 1947, les habitants eurent la surprise de le voir arriver avec techniciens, acteurs et matériel de tournage. Le cinéaste met aussi l'ensemble des villageois à contribution.
A l'image de la paisible fête foraine qui vient animer la paisible bourgade du film, le tournage de Jour de Fête a constitué, le temps d'un été, une fête de chaque jour.
Après le succès de Jour de Fête, Tati réalise Les Vacances de Monsieur Hulot, Mon Oncle (Oscar 1958 du meilleur film étranger), Playtime, ...
La maison dédiée à Jour de Fête, propose un parcours spectacle pour découvrir les coulisses du film et revivre l'histoire d'un des plus grands films burlesques du cinéma français." 




Et pour rester dans le thème, un petit carrousel insolite...



...qui joint l'utile à l'agréable et...permet aux parents de mincir pendant que les enfants s'amusent ! 😉


Ne reste plus qu'à pédaler...sous peine de passer pour un parent indigne ! Ah ah ah !

Croix de 1543, avec sur une face le Christ, sur l'autre la Vierge. 


Tout comme devant l'église, nous retrouvons un vélo, clin d'oeil à Tati.




Nous franchissons la porte du XVème siècle (qui a toujours les cavités pour loger les bras de ses ponts-levis)  pour nous trouver sur la Place Bertrand Duguesclin.


Place Bertrand Duguesclin, ainsi nommée en souvenir de sa libération en 1372 par Duguesclin
suite à sa prise par les Anglais lors de la Guerre de Cent ans.

Indre





Le temps d'une visite, le village nous a permis une jolie balade dans le passé et nous ne doutons pas de le revoir un jour, ne serait-ce que pour une nuit et qui sait le temps d'un Jour de Fête dans le monde de Monsieur Tati.